Bienvenue sur un forum du tonnerre !

Nous sommes en Mai 2013. Beaucoup d'évènements ont eu lieu ce mois-ci : les découvrir

« Notre monde va changer. Ce qui est resté figé pendant des années va connaître un renouveau... »
par la Reine des Gitans dans The Kingdom Post

La Méchante Reine ♕ Prince Wendell ♕ Virginia Lewis ♕ Tony Lewis

Devenons associés !


 
➸ GRETEL THE GREAT ; witch huntress

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Fondateur ⚜ Source Magique


Saturday Night Fever
Fondateur ⚜ Source Magique

♕ Magic Spells : 140


MessageSujet: ➸ GRETEL THE GREAT ; witch huntress   Jeu 18 Aoû - 20:08

➹ La Grande Gretel
feat. Gemma Arterton


Nom: Von Schlieben Prénom(s): Gretchen Gretel Surnom d'usage: La Grande Gretel Royaume d'affiliation: Deuxième Royaume Conte: Hansel & Gretel Âge: 30 ans Rang: Reine Statut: Célibataire sans enfants Genre: humaine Camp: Le bien


Pouvoirs Spéciaux: Aucun pouvoir spécial


Personnalité: On définit souvent la Grande Gretel comme étant une femme...
Fière : son passé l'a construite et a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui ; Gretel ne regrette rien de son parcours.
Aventurière: c'est un trait de sa personnalité qu'elle possède depuis son plus jeune âge ; Gretel n'a pas peur de l'inconnu, au contraire, il la fascine.
Justicière: Gretel n'hésite pas à employer la manière forte et faire justice elle-même si le besoin s'en fait sentir.
Loyale: La Grande Gretel ne serait pas surnommée comme telle si celle-ci n'obéissait pas aux lois de l'honneur, de la probité et de la droiture ; elle estime et respecte ces valeurs au plus haut point.
Forte: son histoire l'a rendue plus forte mentalement comme physiquement ; en tant que chasseuse de sorcière, elle maitrise tout l'art du combat et la manipulation d'armes dangereuses.
Courageuse: la peur ou la défaite n'est pas une option chez Gretel qui ne recule devant rien ; elle affronte le danger ou le risque tel qu'il se présente à elle.
Optimiste: confiante et disposée à voir les choses du bon côté, Gretel est d'un tempérament positif et croit en l'issue favorable de quelconque situation ; elle ne baisse jamais les bras et ne se laisse pas facilement désarmée.
Honnête: intègre, vertueuse et franche, Gretel obéit à un code moral excluant le mensonge, le calcul et l’hypocrisie dans ses relations sociales ; elle est capable de grands sacrifices et de bien aimer -- même si elle n'en fait pas une priorité actuellement.
Insensible: son passé a totalement aseptisé sa capacité à se montrer sentimentale ; elle demeure stoïque et impassible la plupart du temps et est plutôt du genre à sourire doucement quand on lui porte de l'affection, ce qui donne l'impression que c'est quelqu'un de froid.
Attachante: malgré le point cité précédemment, sous sa carapace de femme coriace qu'elle pense elle-même invincible se cache une belle personne à laquelle on peut s'attacher quand on se donne la peine de la connaître.




Physique: Avant d'accéder au pouvoir et d'être couronnée reine de la moitié sud du Deuxième Royaume, Gretel n'était pas du genre à porter de belles robes de princesse incrustées de pierres précieuses et cousues dans les tissus les plus nobles ou des bijoux de grande qualité. Non, elle était plutôt adepte du pantalon de cuir moulant soulignant ses courbes et sa cuisse fine. Elle continue néanmoins de porter des corsets mettant en valeur son buste et sa généreuse poitrine dont le décolleté attire inévitablement l'attention. Généralement coiffés en natte, ses longs cheveux châtains, assortis à la couleur de ses yeux, tombent dans son dos et descendent jusqu'au creux de ses reins. Elle a un teint de couleur pêche. Son front n'est pas très haut, sa bouche est légèrement retroussée et la ligne de ses sourcils est parfaitement dessinée. Gretel est un mélange subtile et dosée entre la femme fatale et le garçon manqué, ce qui la rend attirante et intrigante. Très grande et élancée, elle est dotée d'une élégance naturelle. Quand elle se déplace, sa démarche est toujours assurée, le port de tête toujours bien droit, le pas déterminée. La petite fille orpheline, héroïne de son temps avec son frère Hansel, a bien grandi. Gretel est maintenant une jeune femme accomplie, qui s'assume pleinement et se sent bien dans sa peau.


Crédits:
Avatar © ARWENE
Gifs © TUMBLR
Music © ATLI ÖRVARSSON "The Witch Hunters"

A tale as old as time...


Prologue

Au commencement de tout, bien avant de devenir les enfants les plus célèbres de leur époque à cause d'une tragique histoire de maison de pain d'épice et de sorcière cannibale, il fut un temps où Hansel et Gretel répondaient aux noms de... Hans et Gretchen. Comment ? Vous ne le saviez donc pas ? C'est pourtant ainsi qu'ils furent appelés les toutes premières années de leur vie... Vous voulez savoir ce qu'il s'est vraiment passé ? C'est une histoire, somme toute, assez banale, voire même anecdotique pour tout vous dire. Mais laissez-moi vous la raconter...


♕ Chapter I: « the very beginning »

Il était une fois un bûcheron qui s'appelait Hans Von Schlieben et qui était trop pauvre pour pouvoir acheter une maison au village d'Hoodsburg au Deuxième Royaume. Connaissant son métier sur le bout des doigts, il décida alors de la construire lui-même derrière le village à partir de rondins de bois décimés dans la forêt du Petit Chaperon Rouge. Tous les habitants avaient entendu parler au moins une fois de Von Schlieben et de son projet de maison en bois qui fut très vite appelé la Maison Von Schlieben. Tous pensaient qu'il n’était qu’un pauvre fou qui se tuerait à la tâche bien avant de pouvoir enfin habiter à l’intérieur. En effet, les travaux furent si longs et si pénibles que Hans Von Schlieben n’en voyait parfois pas le bout. Dans ces moments-là, il lui arrivait alors de se décourager, de se ranger du côté des villageois et de penser qu’ils avaient peut-être raison à son sujet... Mais un beau jour, une jolie femme fut mise sur son chemin et celle-ci n’allait pas être que de passage dans sa vie... Grâce à elle à ses côtés, Hans reprit confiance en lui et termina la construction de la maison. Quelques temps plus tard, une fois la maison habitable, ils se marièrent et Maria Von Schlieben donna naissance à un premier enfant, le petit Hans, puis la petite Gretchen vint bientôt parfaire leur bonheur et agrandir leur famille. Les temps étaient souvent difficiles pour le couple qui avait beaucoup de mal à s’en sortir, mais le peu qu’ils possédaient était toujours destiné à leurs enfants. Ils écoulaient des jours heureux et Maria fut de nouveau enceinte quelques années plus tard. Mais la tristesse n’épargnant aucun bonheur, cette dernière décéda suite à une sévère hémorragie durant une fausse couche.

Après avoir vécu un évènement si traumatique si jeunes, Hans et Gretchen grandirent plus soudés que jamais et furent solidaires avec leur père veuf qu’ils essayaient de consoler tant bien que mal... Ils auraient dû être cinq, ils n’étaient plus que trois. Les années défilaient et il ne se passait pas un jour sans qu’ils ne pensent ou n’évoquent la mère d’Hans et Gretchen. Celle-ci leur manquait terriblement et tous trois eurent beaucoup de mal à faire leur deuil... jusqu’au jour où le père Hans Von Schlieben ne rencontre une femme qui parvint à atténuer son immense peine. Elle finit par entrer dans son cœur, et afin qu’ils forment de nouveau une vraie famille tous ensemble, il décida d’officialiser leur union en l’épousant. Ils n’auraient pas pu l’expliquer, mais cette femme n’inspirait guère confiance à Hans et Gretchen. Toutefois, bien qu’ils ne l’appréciassent pas vraiment, tous deux étaient prêts à la considérer comme leur belle-mère si cela pouvait rendre leur père heureux ou simplement lui faire plaisir. Ils ne souhaitaient rien d’autre pour lui que son bonheur, et si c’était avec cette femme, ils l’accepteraient sans discuter. Ils se serreraient les coudes et se soutiendraient mutuellement comme ils l’avaient toujours fait...

En effet, Hans et Gretchen ne se quittaient jamais d’une semelle, si bien que si on voyait l’un, l’autre n’était forcément pas bien loin. Les deux enfants partageaient et faisaient absolument tout ensemble, car s’il leur arrivait d’être séparés, ne serait-ce que quelques minutes, la peur inévitable de perdre l’autre pour toujours les envahissait tous deux instantanément. Leur rapport n’aurait peut-être pas été si fusionnel s’ils avaient eu à leurs côtés leur petit frère ou leur petite sœur que portait leur mère dans son ventre avant de mourir. Mais le destin avait choisi d’en faire une paire indissociable comme s’ils avaient été jumeaux ; il était écrit qu’ensemble ils ne feraient qu’un. Quand ils devaient se rendre au village, les autres enfants les pointaient du doigt et se raillaient d’eux ouvertement sous-entendant que Hans et Gretchen étaient amoureux, ce qui les agaçait au plus haut point, Hans tout particulièrement, qui cherchait à se défendre de ces fausses assertions. Mais plus le frère et la sœur s’énervaient, pire c’était. Les moqueurs les plus inventifs ajoutèrent même une dernière syllabe à leurs prénoms, « -el », de sorte à ce qu’ils riment parfaitement. Ils pouvaient alors s’en donner à cœur joie et chantonner des choses comme « Hansel et Gretel sont amoureux ! », « Hansel aime Gretel ! » ou encore « Hansel et Gretel, égal amour éternel ! » … Ce petit air rengaine sonna comme une évidence pour tous et on ne fit bientôt référence à eux que par ces appellations -- le duo mythique était né...

Voilà comment un petit détail en apparence ordinaire peut changer le cours de toute une vie... On aurait très bien pu se souvenir d'Hans et Gretchen, mais l'histoire et le monde en avaient décidé autrement...
Vous savez désormais que derrière chaque individu et chaque nom se cache son histoire. Il est maintenant temps pour nous d'en aborder le cœur...


♕ Chapter II: « left to die in a dark forest »

Les choses avaient bien changées chez les Von Schlieben depuis que le père d’Hansel et Gretel avait refait sa vie avec cette femme qui s’était présentée à eux sous le nom d’Auriel. Plus le temps passait et moins les deux enfants reconnaissaient leur père qui avait progressivement adopté une toute autre attitude envers eux. Sûrement subjugué par sa fascinante beauté, l’homme n’avait en effet d’yeux que pour elle et négligeait davantage Hansel et Gretel qui se sentaient tous deux délaissés pour la première fois de leur vie. Hans Von Schlieben qui n’avait jamais vraiment haussé le ton avec ses enfants se retrouvait à être plus sévère et plus dur avec eux qu’auparavant. Il ne se serait jamais comporté ainsi du temps où leur mère était de ce monde. Tous ces signes confortaient Hansel et Gretel dans l’idée que la présence d’Auriel au sein de leur famille était néfaste... Elle n’avait rien à voir avec leur mère qui leur manquait toujours terriblement. Tous deux lui reconnaissaient toutefois le don de manipulation dont elle savait parfaitement faire preuve au quotidien. C’était comme si elle exerçait un pouvoir invisible sur lui, comme si elle l’avait ensorcelé pour le soumettre à sa volonté. Hansel et Gretel l’ignoraient à ce moment-là, mais ce mauvais pressentiment allait se révéler être une réalité...

Un soir, alors qu’elle aurait dû dormir à point fermé, Gretel entendit des bribes de conversation chuchotées entre elle et son père qui lui sembla dignes d’être écoutées. Elle sortit donc de ses draps sans faire de bruit et alla coller son oreille contre la porte. Lorsqu’elle prit la discussion en cours de route, Auriel évoquait leurs difficultés financières et faisait part de ses craintes auprès de son époux de voir la famine les frapper de plein fouet. Il était vrai que la famille partageait de maigres repas et souffrait grandement de la faim. Ce soir-là, elle avait même empêché Gretel de fermer l’œil tant son ventre réclamait de la nourriture. Auriel poursuivit et souligna que nourrir quatre personnes était une tâche encore plus compliqué à assumer. Alors que Hans Von Schlieben semblait être d’accord, Gretel comprit assez vite où leur belle-mère voulait en venir. Elle s’empressa d’aller réveiller son frère en lui secouant vivement l’épaule. En plein sommeil, Hansel la repoussa et exprima son mécontentement en grommelant des paroles indistinctes, mais Gretel ne lui laissa pas le temps de se plaindre plus longtemps et le tira hors du lit. Le dialogue reprit et avait justement pour sujet principal les deux enfants qu’Auriel estimait comme étant des fardeaux trop lourds à porter et qu’ils ne pouvaient plus continuer à vivre dans ces conditions. Hans Von Schlieben lui donnait clairement raison et cette bonne-femme ignoble finit par réussir à convaincre leur père d’aller les perdre dans la Forêt du Petit Chaperon Rouge le lendemain soir. Dans la pénombre de leur chambre commune, Hansel et Gretel étaient horrifiés de ce qu’ils avaient entendu. Leurs parents étaient prêts à les sacrifier sans l’ombre d’un remord pour pouvoir mieux survivre. Gretel en avait les larmes aux yeux et se demanda ce qu’ils allaient devenir. Son frère aîné la consola, car il trouva un plan : toute la journée de demain, ils recueilleraient des petits cailloux blancs afin de marquer le chemin qui les ramènerait jusqu’à leur maison. Rassurés, ils allèrent tous deux se recoucher.



Le lendemain, le soir venu, le père alla donc perdre ses enfants dans la Forêt du Petit Chaperon Rouge comme il l’avait convenu avec Auriel. Mais grâce à leur stratagème, Hansel et Gretel revinrent au petit matin. Très contrariée, la belle-mère insista pour qu’Hans Von Schlieben les emmène à nouveau dans la forêt. N’ayant plus de petits cailloux blancs, Hansel et Gretel utilisèrent cette fois-ci des morceaux de pain pour retrouver leur chemin, mais malheureusement, ceux-ci furent mangés par les oiseaux au fur et à mesure. Alors qu’ils erraient seuls en pleine forêt et que l’angoisse commençait à les habiter tous les deux, Hansel et Gretel trouvèrent une maison en pain d’épice avec des fenêtres en sucre. Ils n’avaient jamais vu cela. C’était comme si cette maison était sorti tout droit de leur imagination. Ayant grand faim, ils s’approchèrent avec prudence et Hansel fut le premier à manger une friandise. Gretel ne tarda pas à l’imiter. Soudainement, la porte s’ouvrit et une vieille femme en sortit. Elle les invita à entrer et leur prépara un festin. Cependant, la vieille femme était une sorcière qui avait créé sa maison afin d’attirer les enfants pour les manger. Elle enferma Hansel dans une cage et fit de Gretel sa servante. Cette dernière devait cuisiner pour engraisser son frère et chaque jour, la sorcière vérifiait qu’il était suffisamment gras pour être mangé. A moitié aveugle, la sorcière demandait à Hansel de lui donner son doigt, mais celui-ci lui tendait à chaque fois un os. Au bout de quelques jours, à force d’attendre qu’Hansel prenne du poids, la sorcière finit par perdre patience et décida de le manger. Alors qu’elle était en train de préparer le petit garçon pour le faire cuir, la sorcière demanda à Gretel de vérifier le four, mais la fillette rusa en affirmant être trop petite pour cela. La sorcière alla donc vérifier par elle-même et se pencha vers le four. Gretel la poussa et referma la porte du four derrière elle, la faisant ainsi brûler.

Avant de quitter les lieux, les deux enfants prirent tous les joyaux et l’or qu’ils purent trouver dans la maison de la sorcière, devenant ainsi extrêmement riches. Ayant hâte de montrer tous leurs trésors à leur père, Hansel et Gretel rentrèrent finalement chez eux le cœur rempli de joie, mais ce bonheur ne fut que de courte durée. En effet, ils découvrirent avec effroi le corps de leur père sans vie allongé sur le sol baignant dans une mare de sang. Leur marâtre de belle-mère avait quitté les lieux. Les enfants étaient tous deux certains que c'était elle qui l'avait tué... Se retrouvant orphelins, le frère et la sœur pleurèrent la mort de leur père presque tous les jours pendant de nombreuses années... Toutefois, c'était désormais la fin de leurs soucis financiers puisqu'ils avaient enfin de quoi vivre dignement avec l'argent de la sorcière qu'ils avaient vaincue...


♕ Chapter III: « the witch hunters »

La presse des Neuf Royaumes s'empara du phénomène. Les noms d'Hansel et Gretel faisaient les gros titres des journaux et étaient sur toutes les lèvres.

Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte


Mirror, Mirror on the wall:

Pseudo ⚜ Ambre-Harmony ϟ A-H
Âge ⚜ 25 ans ouch
Comment avez-vous connu The 10th Kingdom ? ⚜ En le créant Hihi
Votre avis sur le forum ⚜ A venir
Conseil(s) ; Suggestion(s) ⚜ Euh... dotts
Votre Présence sur une semaine ⚜ Connexion 7/7j ϟ 1 RP par semaine ou tous les 15 jours
Le Code du RèglementOk by Gretel -- je m'auto-valide une fois de plus mdr
Le point final"The battle has begun, the walls are falling down, my life is on the line, but freedom is mine..." ~ Within Temptation Notes

right Compte principal left

Ella Tremaine
feat. Lily James
storyprofilemp


the 10th kingdom © ambre-harmony
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

➸ GRETEL THE GREAT ; witch huntress

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Blair Witch 3
» The Great Gatsby
» Hansel and Gretel: Witch Hunters [06/03/2013]
» THE GREAT PERHAPS ☆ (six mois, version cinq)
» A archiver : Little Witch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 10th Test ::  :: Le Conseil des Neuf-