Bienvenue sur un forum du tonnerre !

Nous sommes en Mai 2013. Beaucoup d'évènements ont eu lieu ce mois-ci : les découvrir

« Notre monde va changer. Ce qui est resté figé pendant des années va connaître un renouveau... »
par la Reine des Gitans dans The Kingdom Post

La Méchante Reine ♕ Prince Wendell ♕ Virginia Lewis ♕ Tony Lewis

Devenons associés !


 
ELLA ❤ a dream is a wish your heart makes ♪

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Fondateur ⚜ Source Magique


Saturday Night Fever
Fondateur ⚜ Source Magique

♕ Magic Spells : 140


MessageSujet: ELLA ❤ a dream is a wish your heart makes ♪   Lun 29 Aoû - 13:01

Princesse Ella ❤️
feat. Lily James


Nom: Tremaine Prénom(s): Eleanor Ella Elisa-Jane Surnom d'usage: Princesse Ella Royaume d'affiliation: Premier Royaume Conte: Cendrillon Âge: 26 ans Rang: Princesse Statut: Célibataire sans enfant -- promise au Prince Wendell Genre: humaine Camp: Le bien


Pouvoirs Spéciaux:

Communication avec les animaux: tout comme sa grand-mère et sa mère avant elle, Ella est capable de lire dans les pensées des animaux et de communiquer avec eux, plus particulièrement avec les souris et les oiseaux.



Personnalité: On définit souvent la Princesse Ella comme étant une jeune femme...
Douce: Ella respire la bonté, la tendresse et la bienveillance ; vous ne trouverez pas une jeune femme aussi gentille qu’elle dans les Neuf Royaumes.  
Altruiste: Princesse Ella a le don de faire passer les intérêts des autres avant les siens et fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider l’autre sans rien demander en échange.
Généreuse: Ella possède un grand cœur et aime donner sans compter.
Entière: le caractère naturel d’Ella n’accepte pas de demi-mesures ; animée par la franchise, l’intégrité et la droiture, Ella ne ment ni aux autres, ni à elle-même -- et ce en dépit de ce qu’on est en droit d’attendre ou de souhaiter. Elle vous appréciera tel que vous êtes et non ce que vous pouvez représenter.
Honnête: intègre, vertueuse et sincère, Ella obéit à un code moral excluant le mensonge, le calcul et l’hypocrisie dans ses relations sociales ; elle est capable de grands sacrifices et de bien aimer -- elle attend simplement celui qui saura apprécier ces qualités à sa juste valeur.
Brave: sa simplicité, son honnêteté et parfois sa naïveté inspirent de la sympathie, mais Ella n’en reste pas moins courageuse.
Souriante: la joie de vivre et la bonne humeur animent Ella jour après jour ; bien sûr, il lui arrive parfois d’éprouver de la tristesse, mais elle ne le montre jamais à personne et garde ses peines pour elle-même.
Charmante: les qualités citées plus haut rendent Ella tout simplement ravissante et très attachante ; la grâce de sa gestuelle et son élégance naturelle font également d’elle une grande séductrice.
Sensible: réceptive et humaine, Ella est très facilement affectée par la moindre émotion ou sentiment, notamment celui de la pitié ou de la compassion ; elle est capable de se mettre littéralement à votre place et ressentir tout.
Amitieuse: difficile de résister à la nature affectueuse et aimante d’Ella qui adore être cajolée.
Pure: innocente et irréprochable sur le plan moral, Ella fait figure de modèle parfait.




Physique: Les portraits royaux de la princesse Ella dépeignent très souvent une très élégante jeune femme aux cheveux blonds bouclés relevés sur le devant avec des yeux sombres, des sourcils épais, un teint de porcelaine et un sourire d’ange. Bien sûr, elle ressemble trait pour trait à sa grand-mère quand elle était jeune et a hérité du caractère de sa mère. La Princesse Ella est souvent représentée dans la célèbre robe de bal de Cendrillon avec, posé sur son doigt fin et délicat, un oiseau bleu qu’elle fixe du regard avec tendresse. A ses pieds, on retrouve évidemment les fameux souliers de verre dévoilant gracieusement le haut de sa cheville svelte et gracieuse. Elle n'est pas très grande et sa taille est si marquée et si fine qu’elle parait surréaliste, mais c’est pourtant bel et bien la réalité ; en effet, les nombreux corsets qu’elle doit porter régulièrement sous ses vêtements sont si serrés qu’ils l’empêchent très souvent de respirer. Au fil des années, ils ont donc modifié considérablement sa morphologie au point que l’on peut faire le tour de sa taille avec les mains seulement. La Reine Cendrillon argumente que le dos d’une princesse doit se tenir droit en toutes circonstances et qu’il est important de réguler sa respiration pour qu’elle ne soit pas trop perceptible et désagréable à l’oreille... Sa silhouette si mince, féminine et gracile est d’ailleurs enviée par bon nombre de femmes à la cour royale, mais ce corps si parfait et léger est le résultat de très nombreuses privations. Ella rêve de pouvoir mordre à pleines dents dans un beignet au sucre depuis au moins dix ans ! Là encore, sa grand-mère veille à ce qu’elle mange sainement et en toute petite quantité. Son poids est donc vérifié tous les jours. On l’oblige également à prendre des bains de lait quotidiennement pour avoir la peau aussi douce que de la soie -- et il faut bien reconnaître que ce soin du corps s’avère efficace, même si elle déteste faire cela... Tous ses déplacements et gestes sont toujours effectués avec grâce et raffinement. Même la tâche la plus ingrate serait magnifiée si Ella devait l’accomplir. Quand on passe près de la princesse, l’air s’emplit d’un doux parfum léger sentant divinement bon. Pour résumer, Ella est tout simplement exquise.


Crédits:
Avatar ©️ ARWENE
Gifs ©️ TUMBLR
Musiques ©️ VENUS "Beautiful Days"
NICK MURRAY FT. JULIET LYONS "Aeon"

Midnight is just the beginning...


⚜️ Prologue

Vous connaissez tous Cendrillon, n’est-ce pas ? Cette jeune femme, fille d'un riche gentilhomme du nom de Lord Tremaine, devenue servante de son infâme belle-mère Lady Tremaine et de ses demi-sœurs Javotte et Anastasie dans sa propre maison, mais qui un beau jour, à force de croire en ses rêves, deviendra reine. Connaissez-vous la suite de cette histoire ? Ce qu’il s’est passé après le fameux « ils vécurent heureux » ? Laissez-moi donc vous la raconter...


♕ Chapter I: « the cinderella era »

Après avoir épousé le Prince Henry Charming, Cendrillon, de son vrai nom Eleanor Ella Elisa-Jane Tremaine, fut l’une des quatre premières femmes à changer le cours de l’histoire. C’était en effet la première fois qu’une simple « servante » -- sans famille et sans dote qui plus est -- accédait au trône de manière si fulgurante. De par sa condition sociale à laquelle on l’avait réduite et ayant souffert du traitement qu’il lui avait été infligé par le passé, la Reine Cendrillon était donc à même de représenter son peuple et de comprendre tout ce qui pouvait le toucher de près ou de loin. Elle fut donc la souveraine la plus remarquable et la plus bienveillante que les Neuf Royaumes n’eurent jamais connus -- faisant même sans le vouloir de l’ombre à son époux, le Roi Henry. Cendrillon fonda les quatre premiers royaumes avec Le Petit Chaperon Rouge, Blanche-Neige et Raiponce. Ensemble, elles pacifièrent toutes leurs frontières communes et apportèrent prospérité et bonheur sur leurs terres. On appela cet âge d’or l’ère Cendrillonnaire, la période la plus glorieuse de l’histoire des Neuf Royaumes.

Pour nos monarques du Premier Royaume, la promesse du « ils vécurent heureux » fut tenue pendant plusieurs années. Mais la tristesse n’épargne aucun royaume, aucun bonheur... Alors qu’on annonça l’heureuse nouvelle que la Reine Cendrillon était enceinte, on apprit également que le Roi Henry souffrait d’une maladie incurable. A l’époque, la médecine n’en était encore qu’à ses balbutiements, mais on estima qu’il ne lui restait plus que quelques mois à vivre. Cendrillon et son prince vécurent donc chaque jour comme le dernier jusqu’à ce que le moment soit venu pour eux de se dire adieu. Les drapeaux furent mis en berne et le Premier Royaume entra en deuil. Cendrillon se retrouva désespérément seule et pleura son roi tous les jours jusqu’à ce que sa grossesse arrive à terme. Pendant tout ce temps, au château, tout le monde pensait qu’elle allait littéralement mourir de chagrin. Ses apparitions publiques se faisaient très rares ; les habitants du royaume étaient inquiets de savoir leur reine dans cet état… Mais vint ensuite le moment tant attendu. La Reine Cendrillon donna naissance à une magnifique fille qui fut nommée exactement comme sa mère et, en mémoire de son défunt père, Lord Tremaine, souhaita que son nom de famille soit porté pour toujours comme un étendard par tous les membres de la famille royale, qu’ils soient présents ou avenirs, afin que chacun n’oublie jamais d’où il venait...


♕ Chapter II: « another cinderella story »

Le temps effaça les chagrins et le château royal resplendit de nouveau. Eleanor, la fille de Cendrillon que l’on nomma simplement Ella, grandit bien vite et devint une belle jeune femme tandis que la Reine-mère se voyait avancer dans l’âge à mesure que les années défilaient... Elle songea alors à marier sa fille ; si elle devait quitter ce monde, Cendrillon voulait savoir Ella en sécurité ; elle ne voulait pas que sa fille se retrouve toute seule comme elle l’avait été elle-même suite au décès de son bien-aimé Roi Henry. La Reine organisa donc au château un grand bal en l’honneur de la princesse au cours duquel cette dernière devrait trouver un prince avec qui se marier. Mais celle-ci était bien entêtée et refusait de contracter un mariage d’intérêt, ne rêvant que de liberté. Réussissant à échapper à la vigilance de tous ce soir-là, Ella s’enfuit discrètement de la cérémonie en se travestissant d’un uniforme de servante. Elle quitta le château à cheval, puis, n’arrivant plus à maîtriser sa monture en pleine forêt, en tomba brutalement. Témoin de la chute, un beau jeune homme accourut pour l’aider. Ce dernier répondait au nom de Sir Charles Keats, un très grand poète de l’époque dont la renommée n’était plus à faire. Ella n’était pas blessée, mais avait été sévèrement secouée et semblait désorientée. Dans un élan romanesque, le poète la souleva à la force de ses bras, la porta jusqu’à un tronc d’arbre et l’y adossa afin que la jeune femme puisse reprendre ses esprits. Là, il eut tout le temps de contempler son illustre beauté, et lorsque la belle revint finalement à elle-même, lui récita des vers dans une langue qu’elle ne comprenait pas. Ella en fut amusée avant de s’excuser de ne pas parler cette langue. Sir Keats en fut étonné étant persuadé que pour être aussi jolie, il fallait être une fée et ainsi parler en langage elfique...

Deux âmes s’étaient rencontrées pour ne plus faire qu’une ce soir-là. Mais, la garde royale qui avait été lancée à la poursuite d’Ella, finit par la retrouver et interrompit ce doux moment. Le poète, qui l’avait pris jusqu’ici pour une simple servante étant donné son accoutrement, découvrit alors sa véritable identité de princesse. On lui intima l’ordre de ne plus jamais s’en approcher ou bien ce serait sa mort. Ella fut reconduite au palais où le bal avait été annulé par sa faute et se fit longuement sermonner par la Reine Cendrillon qui avait eu une peur bleue. Elle lui interdit de remettre un pied dehors et prit la décision de la marier avec un prince de son choix qu’elle y consente ou non. Ella regagna ses appartements en pleurs à l’idée qu’elle ne reverrait jamais ce beau poète qui avait fait chavirer son cœur au premier regard... Mais ses amis les oiseaux vinrent lui délivrer un message. Ella sécha ses larmes et ouvrit la lettre qu’ils lui apportaient. Elle y découvrit une écriture empressée et passionnée qui dansait sur le papier jauni, l’auteur lui déclarant dans un poème avoir été frappé par un éclair, une fugitive beauté dont le regard l’avait fait soudainement renaître, puis être retombé dans l’obscurité de la nuit quand celle-ci fut partie. Par leurs gazouillis, ses amis à plumes interrompirent sa lecture et l’invitaient à se rendre au balcon où tout en bas Sir Keats, qui avait réussi au péril de sa vie à pénétrer dans les jardins du château, attendait de l’apercevoir pour lui avouer son amour à haute voix. Ella croyait en la sincérité du jeune homme -- seulement voilà, sa mère n’accepterait jamais leur union car il n’était pas prince. Keats grimpa jusqu’au balcon de la princesse et se mit à genoux devant elle lui suppliant de disposer en reine de sa vie, mais Ella le releva aussitôt ; elle ne serait pas une reine et refusait d’en devenir une si le protocole devait diriger sa vie. Ils prirent alors ensemble la décision de fuir tous les deux et de partir très loin où personne ne les retrouverait…


 
 

♕ Chapter III: « a new dream is born »

Au lendemain de ces évènements, la princesse fut effectivement introuvable. De grands moyens furent déployés pour tenter de retrouver sa trace, mais il était trop tard ; Cendrillon avait perdu sa fille et n’avait aucun moyen de se racheter auprès d’elle… Au fond d’elle-même, elle espérait qu’un jour sa fille reviendrait au château et accepterait de lui pardonner ses erreurs passées. Mais le destin en décida autrement...

Cendrillon se retrouva de nouveau seule au palais, rongée par le remord, tandis qu’Ella était devenue une dame du monde, mariée à l’homme qu’elle aimait. Ils s’étaient installés tout à l’ouest du Premier Royaume, près de la frontière sud du Quatrième Royaume, dans une maisonnette abandonnée qu’ils retapèrent pour en faire leur petit nid douillet. Pour ne pas éveiller les soupçons, Ella avait changé une lettre à son identité et répondait alors au nom de Madame Elle Keats. L’ex-princesse ne s’était jamais sentie aussi vivante et libre qu’aux côtés de son prince des poètes qui lui écrivait sans cesse des sonnets romantiques tous plus emportés les uns que les autres. Ils étaient heureux ensemble et menaient une vie calme et sans soucis, mais bien vite, ils eurent envie de fonder une famille et d’avoir un enfant. Ce souhait fut exhaussé et naquit la sublime petite Eleanor Ella Elisa-Jane, troisième du nom sur l’arbre généalogique de la famille... Ils écoulèrent des jours heureux en ignorant tous les trois que ce serait les derniers instants qu’ils passeraient réunis...



Il faisait un froid glacial dehors cette nuit-là où tout a basculé. Le feu de la cheminée crépitait et procurait une source de chaleur confortable. Mais alors que tout le monde dormait paisiblement, le conduit de cheminée se fissura sous l’effet de la chaleur et les flammes se propagèrent progressivement aux pièces de bois de la maison transformant le feu de cheminée en feu d’habitation. Heureusement, Marraine la Bonne Fée apparut juste à temps et mit le bébé hors de danger, mais elle ne put sauver les parents de la petite qui étaient déjà morts asphyxiés par la fumée... Ils n’avaient pas pu sortir, la porte de leur chambre ayant été bloquée à cause d’une poutre de la charpente de la maison. Marraine la Bonne Fée s’en voulut terriblement d’être arrivé trop tard pour empêcher ce tragique évènement d’arriver, mais sa magie, toute puissante qu’elle était, ne pouvait absolument rien contre le destin... Avant de partir, elle fit de son mieux pour récolter ou reconstituer quelques souvenirs afin que cette petite sache un minimum de choses sur ses racines...

Au petit jour, Marraine la Bonne Fée se rendit au château de Cendrillon pour lui annoncer la triste nouvelle et lui confier ce nourrisson qui n’était autre que sa petite-fille. Ce fut un choc pour Cendrillon dont les pensées se bousculèrent dans la tête ; elle n’avait pas eu de nouvelles de sa fille depuis tant d’années qu’elle ne s’attendait même plus à ce qu’on lui annonce qu’on l’avait retrouvée ou qu’elle était morte... Elle pensait qu’Ella avait quitté le château à cause d’elle, mais comprit qu’un homme était entré dans sa vie et qu’elle était partie pour vivre sa vie avec lui... Elle prit délicatement le bébé dans les bras et ne put s’empêcher de revoir sa fille dans les yeux de cette petite qui lui fit un sourire aussi joyeux et rieur que celui de sa mère au même âge...


♕ Chapter IV: « even in death love goes on »

La vie avait pris à Cendrillon toutes les personnes chères à son cœur -- son père, sa mère, son mari ; puis sa fille, et enfin son gendre qu’elle n’aura jamais connu. Elle vit alors en Ella comme une chance de pouvoir tout recommencer...

Cendrillon prit soin de son unique petite-fille comme de la prunelle de ses yeux veillant à ce qu’elle ne manque jamais de rien et que tous ses moindres désirs soient satisfaits. Ayant peur de la perdre à tout instant, la petite Ella fut surprotégée par sa grand-mère. Malgré son âge avancé, la reine refusait d’employer une nourrice pour pouvoir profiter de chaque instant passé avec elle. Elle jugeait cela très important pour l’équilibre d’Ella. Tout en sachant qu’elle était orpheline à cause d’un dramatique accident, la jeune princesse grandit épanouie, choyée et heureuse malgré tout aux côtés de sa grand-mère aimante et devint une superbe jeune femme. Des cendres de l’incendie qui avait ravagé la maison de ses parents, sa Marraine la Bonne Fée avait réussi à faire renaître quelques objets précieux qu’Ella considérait comme historique et de grande valeur : la couverture dans laquelle elle était enveloppée avec son prénom brodé dessus, le portrait de ses parents lors de leur mariage, tous les poèmes de son père adressés à sa mère qu’elle ne cessait de lire et de relire avec la même allégresse et une boîte à musique dont la mélodie reprenait la berceuse que lui chantait sa mère pour qu’elle s’endorme, « Lavande Jolie, Dilly Dilly », qu’elle connaissait par cœur... Parfois, il lui arrivait de s’imaginer au bras de son père lui récitant des vers dans un champ de blé, ou bien assise sur un banc avec sa mère en train de nourrir les oiseaux en leur jetant de la mie de pain ; ne possédant aucun réel souvenir dans sa mémoire, Ella s’en fabriquait toujours de plus beaux pour combler leur absence et le grand vide qu’elle ressentait en elle qu’elle masquait très souvent en arborant de larges sourires...

Les choses devinrent plus compliquées entre la Reine Cendrillon et sa petite-fille lorsque celle-ci chercha à obtenir plus d’indices et de réponses plus précises sur son passé... Un soir, avant d’aller se coucher, elles discutèrent longuement au pied du lit de la princesse. Ella voulait savoir pourquoi ses parents n’avaient pas vécu au palais, ce qu’il s’était passé avant sa venue au monde. Cendrillon lui expliqua tout, depuis la mort de son époux, en passant par ses craintes de vieillir jusqu’au bal qu’elle avait organisé pour la mère d’Ella en vue de lui trouver un prétendant de sang royal ; la première fuite de cette dernière, puis la seconde -- définitive cette fois-ci -- avec cet homme, poète, qu’elle ne connaissait pas dont la vie avait même été menacée par les gardes s’il osait de nouveau s’approcher d’elle. Elle était partie sans se retourner, reniant et répudiant son titre de princesse par la même occasion. Cendrillon avoua à sa petite-fille qu’elle pensait bien faire en voulant marier sa mère... Elle demanda toutefois à Ella d’être indulgente avec elle et de la comprendre invoquant de nouveau son âge ; car même si elle avait traversé le temps jusqu’ici et que la chirurgie magique l’avait aidé à conserver une apparence de belle femme mûre, elle ne serait pas éternelle… Cendrillon souhaitait qu’Ella, sa seule famille encore en vie, en prenne conscience dès aujourd’hui ; elle n’avait plus qu’elle sur qui compter à présent pour reprendre le flambeau. Se posa donc naturellement la question du mariage, mais Cendrillon préféra la laisser en suspend au moins pour ce soir-là, admettant qu’il était peut-être un peu tôt pour sa jeune héritière de l’envisager. Elle lui demanda tout de même d’y réfléchir sérieusement à la lumière de tout ce qui lui avait été dit. Ella se montra très compréhensive à l’égard de sa grand-mère. Avant de quitter sa chambre, celle-ci lui demanda une dernière chose : de lui faire la promesse de ne jamais la quitter sans laisser mot, comme l’avait fait sa mère, car son vieux cœur ne le supporterait sûrement pas une seconde fois... Ella lui en fit la promesse.


♕ Chapter V: « have courage and be kind »

Même si Cendrillon avait une grande part de responsabilité dans ce qu’il s’était produit avant sa naissance, Ella fit preuve de discernement et d’une grande compassion envers elle. Elle comprenait que sa position n’avait pas été simple dans toute cette histoire et qu’elle avait traversé des épreuves difficiles tout au long de sa vie... Alors, au nom de ses parents défunts, et pour que la toute première Reine du tout Premier des Neuf Royaumes soit fière de son unique petite-fille, Ella accepta de se plier à tous les codes que le protocole exigeait et devint la plus parfaite et la plus exemplaire de toutes les princesses de ce monde, un modèle de vertu à suivre pour toute une génération. Cependant, être constamment à la hauteur du titre et devenir la digne héritière d’une reine telle que Cendrillon était parfois un lourd fardeau à porter sur les épaules d’une jeune femme... En effet, toute la pression s’exerçait sur Ella qui se trouvait dans l’obligation de subir toutes les traditions et les conventions instaurées depuis la création même du royaume, et même si ces principes datés l’ennuyaient profondément, Ella les exécutait avec toute la patience dont elle était capable tout en gardant à l’esprit que le jour où elle deviendrait reine, elle changerait complètement les règles.

Mais ce n’était pas tout. Ella se pliait également à toutes les « fantaisies » de sa grand-mère, et ce uniquement dans le but de lui faire plaisir, comme par exemple porter des corsets ultra serrés sous toutes ses robes, prendre des bains de lait quotidiennement -- alors qu’elle détestait cela plus que tout ! -- pour que sa peau soit aussi douce que de la soie, ou encore, lors de cérémonies officielles données au château, porter les si célèbres souliers de verre qui avaient fait la renommée de Cendrillon qui -- selon elle -- lui porteraient chance dans sa quête du prince charmant -- enfin, en attendant que le dit prince charmant ne se manifeste, ils lui avaient surtout permit d’obtenir de magnifiques ampoules aux pieds, car bien qu’Ella avait autant de grâce et de légèreté que Cendrillon pour les porter sans les casser, ces ravissantes chaussures de verre étaient un réel supplice ! Alors qu’elle faisait toujours mine d’être extrêmement à l’aise dans cette situation inconfortable, Ella n’avait qu’une hâte ; celle de les ôter le plus rapidement possible. Puis, un jour, il lui vint l’idée de faire semblant de les porter en les substituant à une autre paire beaucoup plus pratique qu’elle appelait malicieusement ses chaussons de verre. Mais cette petite ruse n’échappa pas à l'œil de lynx de la reine qui fut furieuse après Ella lui rappelant qu’elle ne trouverait jamais son prince charmant si elle ne portait pas ces pantoufles. Sauf qu’Ella n’avait que faire de cette fameuse « quête » du prince charmant qui ne relevait absolument pas de ses priorités, mais plutôt de celles de la reine... D’ailleurs, Ella ne comprenait pas pourquoi sa chère grand-mère s’inquiétait tant pour elle à ce sujet ; elle-même avait su diriger ce royaume sans encombre sans la présence d’un homme à ses côtés, alors Ella ne voyait pas pour quelle raison elle aurait besoin de se marier... Cette question épineuse fit l’objet d’une discorde entre les deux femmes dont les points de vue s’opposaient.


♕ Chapter VI: « wish I could be perfectly free »

Le conflit sur le thème du mariage prit davantage d’ampleur quand Princesse Ella apprit que la Reine Cendrillon avait comploté dans son dos avec le Prince Wendell Neige, petit-fils de Blanche Neige et monarque en devenir du Quatrième Royaume, pour qu’elle lui soit promise. N’ayant entendu que du bien de cette jeune personne autant moralement que physiquement, ce dernier était prêt à la prendre pour épouse sans même l’avoir vue. De plus, le jeune prince était très enthousiaste à l’idée de créer une alliance entre le Premier Royaume dont il respectait les valeurs et le sien. Cendrillon l’était d’autant plus, le royaume de Wendell regorgeant de richesses...

Ce mariage présentait donc de grands intérêts pour les deux parties le contractant ; de plus, sa portée serait historique, car jamais dans les Neuf Royaumes on eut assisté à une telle union. Cela en fut trop pour Ella qui n’avait jamais élevé la voix sur sa grand-mère ou fait le moindre faux pas de peur de la décevoir. Elle se sentit vendue comme un simple objet, appartenant déjà à cet homme sans même que celui-ci ne se soit donné la peine de la conquérir, sans même lui demander son avis... Ella refusait que l’on dispose d’elle de cette façon trouvant cela non seulement injuste, mais aussi très vaniteux de la part de ce prince qui se croyait irrésistible. La Reine Cendrillon fut offusquée par les propos que tenait sa petite-fille argumentant que Wendell était au contraire un parti très avantageux pour elle, qu’il était très distingué et qu’elle devrait plutôt être reconnaissante envers sa grand-mère de lui apporter le Quatrième Royaume sur un plateau, ce à quoi Ella répliqua sèchement que si elle l’appréciait tant que cela, elle n’avait qu’à se marier elle-même avec. Ella partit la tête haute sur ces mots alors que Cendrillon, choquée par cette attitude rebelle qu’elle ne lui connaissait pas, la qualifia de petite ingrate.

La reine et la princesse ne s’adressèrent plus la parole suite à cette altercation qui avait mit définitivement terme au rapport fusionnel qu'elles avaient toujours entretenu. Cette mauvaise entente créa un climat de tension désagréable pour tout le monde au château. Le personnel de maison ne savait même plus comment réagir avec les deux femmes. La date de la cérémonie du couronnement du Prince Wendell à l’issue de laquelle la Princesse Ella serait officiellement présentée comme sa fiancée approchait à grands pas. Ella redoutait ce moment où elle ne serait qu’un pion sur un grand échiquier entouré de tous les dirigeants des Neuf Royaumes présents pour l’occasion et attendant sagement d’être joué par sa grand-mère... Même si personne ne semblait réellement se soucier de ses aspirations dans la vie, ce n’était pas ce dont elle rêvait. Ce fut ainsi qu’un matin, Cendrillon retrouva le message suivant posé sur sa table de nuit :  

« Chère grand-mère, je pars. Je regrette, mais je ne peux continuer à tenir la promesse que je vous avais faite. Vous aviez fait en sorte que le nom de Lord Tremaine nous suive sur des générations, et ce afin que personne n’oublie jamais d’où il vient. Or, grand-mère, avec tout le respect que je vous dois, vous êtes la première à l’avoir oublié... Vous devriez pourtant savoir que c'est ce qu'on est à l'intérieur qui compte... Je me suis entièrement soumise à votre volonté jusqu’ici en vue d’être toujours plus conforme aux principes de notre royauté, sauf que cette fois, il ne s’agit pas d’éthique ou d’usages protocolaires à respecter, mais de moi. Je ne sais où je fuis, ni où je vais, mais je laisse ce choix à mon cœur. Votre petite-fille qui vous aime et qui vous chérit malgré les divergences, Princesse Ella. »





♕ Chapter VII: « the 10th kingdom »

Le soir où Ella prit la fuite, celle-ci ignorait que la Méchante Reine avait été libérée de la Prison du Mémorial de Blanche Neige par le Roi des Trolls et ses enfants et qu’elle avait fait apparaître un nouveau royaume aux frontières du Premier, du Troisième et du Quatrième Royaume. Bien sûr, elle fut encore moins au courant que son fiancé avait été changé en golden retriever -- auquel cas elle aurait sûrement trouvé cela fort amusant. En arpentant les sentiers au hasard dans l’obscurité de la nuit, Princesse Ella alla tout droit vers l’ouest de son royaume et percuta Wendell de plein fouet. Sous la forme d'un chien, lui aussi fuyait en vue d’échapper au loup-garou et aux trois trolls lancés à sa poursuite. Il avait apparemment réussi à semer tout ce petit monde, ce qui lui accorda un court instant de répit en compagnie de cette charmante demoiselle. Ils n’eurent cependant pas le temps d’échanger grand-chose, car Ella entendit de nouveau les trolls s’approcher d’eux bruyamment. Comprenant rapidement que l’animal avait des ennuis, elle lui lança qu’elle allait les retenir et l'incita à se sauver vite. Wendell reprit alors sa course de plus bel en espérant pouvoir revoir un jour cette jeune personne. Les trolls malmenèrent Ella pour la faire parler et celle-ci leur indiqua une mauvaise direction. N’étant pas des créatures très intelligentes, les trolls suivirent ses instructions leur faisant perdre du temps, tandis que le loup-garou, traquant le prince à l’odeur, était sur la bonne piste. Ella choisit de le suivre discrètement et se retrouva comme lui et son futur époux au Dixième Royaume, au beau milieu de Central Park. Les multiples gratte-ciels qui dépassaient la cime des arbres lui sautèrent aux yeux, car la jeune princesse n’avait jamais vu de telles constructions auparavant. Ceci lui indiqua qu’elle était désormais très loin du château de sa grand-mère Cendrillon, mais surtout qu’elle était dans une mystérieuse et étrange contrée qui à priori ne faisait pas partie des Neuf Royaumes...

Ella s’avança alors avec prudence, puis soudain, sa Marraine la Bonne Fée, envoyée par Cendrillon à sa recherche, apparut. Elle fut d’abord très surprise de l’endroit dans lequel elle avait atterri, puis reconnut rapidement les lieux. Normalement, personne d’autre qu’elle n’aurait dû se trouver ici : elle seule était capable de se rendre dans ce monde... Elle en déduit alors qu’il se passait vraiment quelque chose d’étrange... Elle ordonna à Ella de retourner au château le plus vite possible pour sa sécurité, mais celle-ci refusa d’obéir et lui suppliât d’inventer une excuse pour que sa grand-mère ne s’inquiète pas à son sujet. Sa Marraine fut réticente à mentir à la Reine, mais ne put résister longtemps à la petite mine déconfite d’Ella et accepta donc de jouer la comédie pour elle. Marraine la Bonne Fée allait partir, mais elle se rendit compte qu’elle oubliait quelque chose : elle ne pouvait pas laisser Ella aller dans les rues de New York dans la tenue qu’elle portait. Elle invoqua alors sa magie pour la transformer en parfaite New Yorkaise. Ella trouva ces nouveaux vêtements assez bizarres, mais fut ravie de ce changement qui lui signalait qu’une toute nouvelle vie s’offrait à elle. Pour se déplacer, en guise de carrosse, Marraine la Bonne Fée lui donna un vélo. Avant qu’elle n’ait eu le temps de l’avertir que la magie s’essoufflerait à un moment ou un autre, Ella l’interrompit : elle le savait déjà. Sa Marraine lui répondit par un petit sourire. Une fois de plus, elle lui promit de ne rien dire à Cendrillon pour l’instant, mais tint à lui rappeler que tôt ou tard elle devrait faire face à ses responsabilités et remplir ses obligations de princesse -- ce voyage dans l’inconnu ne faisait qu’en retarder l’échéance... Marraine la Bonne Fée disparut sur ces mots, laissant Ella voguer seule vers sa destinée...

Like a Star @ heaven Que l'aventure commence ! Like a Star @ heaven


Mirror, Mirror on the wall:

Pseudo ⚜️ Ambre-Harmony ϟ A-H
Âge ⚜️ 25 ans ouch
Comment avez-vous connu The 10th Kingdom ? ⚜️ En le créant Hihi
Votre avis sur le forum ⚜️ A venir
Conseil(s) ; Suggestion(s) ⚜️ Euh... dotts
Votre Présence sur une semaine ⚜️ Connexion 7/7j ϟ 1 RP par semaine ou tous les 15 jours
Le Code du Règlement ⚜️ Ok by Ella -- je m'auto-valide Haha!
Le point final ⚜️ "No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true..." ~ Cinderella Notes

right Double compte left

Gretel Von Schlieben
feat. Gemma Arterton
storyprofilemp


the 10th kingdom ©️ ambre-harmony


Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ELLA ❤ a dream is a wish your heart makes ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream Créas
» Ella Wilson.
» Little dream
» Version 27 : Sweet Dream
» Présentation créa'dream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The 10th Test ::  :: Le Conseil des Neuf-